Plus de 500 jeux vidéo créés par des jeunes grâce à Fusion Jeunesse et Ubisoft

Une collaboration gagnante pour éveiller les passions des jeunes

La dernière année scolaire a encore une fois été riche en réalisations par les jeunes ayant participé au programme de création de jeux par Fusion Jeunesse, en collaboration avec Ubisoft Éducation . Les jeux réalisés en 2020-2021 viennent s’ajouter à tous ceux qui ont été créés depuis le début de cette collaboration ayant démarré en 2015 à Montréal : au total, plus de 500 jeux ont été imaginés, planifiés et développés par des jeunes du primaire et du secondaire, au Québec, en Ontario et en France.

Ce programme, implanté dans plus de 50 établissements scolaires, a rejoint l’an dernier plus de 1300 élèves, dont 45 % sont allophones, en leur offrant le soutien de mentor.es d’Ubisoft ainsi que le suivi régulier de coordonnateurs et coordonnatrices. Il a pour but d’initier des jeunes à risque de décrochage scolaire aux sciences et aux technologies, et ainsi leur ouvrir des perspectives de métiers d’avenir. L’impact du programme est significatif : les enseignants et enseignantes sondés rapportent une amélioration du rendement scolaire de plus de 43 % des jeunes et de 56 % des filles y ayant participé.

À travers la création de ces jeux vidéo, c’est un véritable processus de découverte et de sensibilisation aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques (STIM) qui est amorcé dès l’école primaire, afin d’éveiller des passions et d’orienter des jeunes – et notamment des jeunes filles – vers des carrières scientifiques et technologiques. Le programme expose également les jeunes à une multitude de parcours de formation en lien avec la création de jeux vidéo. Quand on sait que les métiers de demain intégreront tous une part plus ou moins importante de technologie, il est primordial de préparer et de former la relève en la matière.

Vincent Genest, ancien participant et boursier LEADER MTL 2020, nous partage son amour pour le milieu du jeu vidéo, développé grâce à son implication dans le programme :

 L’année dernière, je me suis inscrit pour la première fois au projet de création de jeux vidéo. J’ai tout de suite aimé ça. J’ai donc commencé à faire des recherches sur le métier qui n’ont fait qu’augmenter mon désir de devenir programmeur de jeux vidéo et de rejoindre un jour cette industrie.

Erika Benacka est gestionnaire de production outsourcing à Ubisoft Montréal et mentore dans le cadre de ce programme depuis deux ans. Avec un grand sourire, elle affirme :

C’est un privilège de voir ces jeunes prendre conscience de leur potentiel en canalisant leur passion pour le jeu vidéo. Lorsque je constate tout le talent créatif qui est exprimé dans leurs réalisations, je ne peux qu’espérer les voir un jour enrichir l’industrie de leur extraordinaire diversité.

Bravo à tou·tes les jeunes qui ont accepté et relevé le défi de création de jeux vidéo ainsi qu’aux adultes qui les ont accompagné·es depuis 6 ans!

Menu