Femmes en tech Ubisoft : Portrait des trois ambassadrices inspirantes

Les trois ambassadrices de Femmes en tech Ubisoft ont été dévoilées : Amira Boutouchent, Julie Tousignant et Catherine Proulx seront les modèles inspirants de cette initiative réalisée en collaboration avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. L’objectif : inspirer et encourager les jeunes femmes à considérer les nombreuses carrières du secteur des technologies. Au cours des prochains mois, elles auront l’occasion de prendre part à un parcours unique qui leur permettra de rencontrer l’entrepreneure Randi Zuckerberg dans le cadre de la série Leaders internationaux Bell et qui les conduira jusqu’à la Silicon Valley pour une mission commerciale. Tout au long de cette campagne, les ambassadrices partageront leur expérience avec le public et, plus particulièrement, les jeunes femmes, à travers une série d’événements, de capsules vidéo et de communications numériques.

Catherine Proulx, Julie Tousignant et Amira Boutouchent.

« Montréal est une ville reconnue pour sa diversité et son important bassin de talents. Or, les femmes demeurent sous-représentées dans les entreprises en technologies. Nous avons une prise de conscience collective à faire pour que celles-ci soient plus présentes dans le milieu et motiver plus de jeunes filles à d’étudier dans ces domaines. La participation d’Amira, Julie et Catherine à titre d’ambassadrices Femmes en tech Ubisoft permettra de faire découvrir à la relève toute la richesse des carrières en technologies.», a poursuivi Cédric Orvoine, vice-président des ressources humaines et des communications chez Ubisoft Montréal.

DES AMBASSADRICES QUI ILLUSTRENT LA DIVERSITÉ DES PROFILS EN TECHNOLOGIES

Les ambassadrices sélectionnées dans le cadre de l’initiative Femmes en tech présentent des profils qui illustrent la diversité et le potentiel des emplois en technologies, de la recherche à l’entrepreneuriat, en passant par la programmation.

Julie Tousignant
Programmeuse généraliste, Ubisoft

« Tout au long de mon parcours professionnel, j’ai pu constater directement les impacts de la sous-représentation des femmes dans le secteur des technologies, car j’ai souvent été la seule programmeuse au sein de mon équipe de travail. Cependant, j’ai actuellement la chance de faire partie d’une organisation qui a cet enjeu à cœur et qui me permet de m’épanouir. Je suis heureuse de pouvoir partager mon expérience et d’offrir à la prochaine génération de femmes en technologies une image positive de la réalité de notre milieu » –  Julie Tousignant

 

 

Julie Tousignant s’est intéressée très jeune au secteur des technologies. Ses parents l’ont d’ailleurs encouragée très tôt à explorer sa passion et à aller au bout de ses capacités en l’invitant à s’inscrire au programme de baccalauréat en imagerie et médias numériques de l’Université de Sherbrooke. Ce fût pour elle le début d’une aventure marquée de succès dans le domaine de la programmation de jeux vidéo, qui l’a amenée à travailler pendant deux ans à San Francisco, avant de la ramener à Montréal en 2017.

Amira Boutouchent
Co-fondatrice et présidente-directrice générale, BRIDGR

«J’ai accepté de me joindre à la campagne Femmes en tech Ubisoft pour démontrer aux jeunes femmes que les possibilités de carrière dans le domaine des technologies sont infinies » – Amira Boutouchent

Originaire de l’Algérie, Amira Boutouchent est arrivée à Montréal avec un diplôme en ingénierie informatique en poche. Après avoir complété une maitrise en management à HEC Montréal, elle a choisi la voie de l’entrepreneuriat. En 2016, elle a cofondé la compagnie BRIDGR, une plateforme propulsée par l’intelligence artificielle qui permet aux entreprises industrielles d’avoir accès aux meilleurs experts et technologies pour réussir leur transformation numérique.

Catherine Proulx
Chercheuse en santé numérique, Conseil national de recherche du Canada

«La technologie a une portée beaucoup plus large que ce que la plupart des gens s’imaginent. C’est ce que je souhaite démontrer à titre d’ambassadrice Femmes en tech Ubisoft.» – Catherine Proulx

Catherine Proulx occupe son quotidien à étudier de quelle manière la réalité virtuelle peut être utilisée pour mieux comprendre et répondre aux défis médicaux que représente la santé du cerveau humain. Dans ce contexte, elle n’a pas pu refuser l’offre du CNRC il y a deux ans qui lui permettait de combiner autant ses passions que son expertise : la santé et la technologie.

 

Apprenez-en plus sur l’initiative Femmes en tech Ubisoft : http://ccmm.ca/femmesentechubisoft

Menu