Le métier de Jessica Maher: Conceptrice de jeu

Cette semaine, c’est au tour de Jessica Maher, Conceptrice de jeu sur la marque Assassin’s Creed, de nous dévoiler en quoi consiste son métier et les meilleures manières pour y arriver.

Peux-tu nous décrire ton travail chez Ubisoft ?
Le game design (ou la conception de jeu) consiste à créer et maintenir les règles d’un jeu afin que celui-ci soit intuitif, cohérent et surtout plaisant pour les joueurs. L’environnement, les personnages, tous ces éléments ont des règles à respecter et c’est à nous de les déterminer !

À quoi ressemble une journée typique ?
Les journées varient énormément selon les besoins de l’équipe. Parfois, ma journée est dédiée à la conception d’un nouveau design. Je vais alors réfléchir aux intentions et aux besoins de ce nouvel ajout au jeu. D’autres fois, je vais présenter des designs à mes collègues, recevoir leurs commentaires et m’assurer que tout le monde est sur la même page. Enfin, il y a des jours où nous testons nos designs pour s’assurer qu’ils fonctionnent bien et sont amusants pour les joueurs.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton job ?
Être concepteur ou conceptrice de jeu nécessite de rester curieux et d’être prêt à apprendre tous les jours. Chaque design, chaque besoin, demandent des connaissances et des méthodologies différentes. Donc tu grandis sans cesse dans ton métier, mais aussi et surtout en tant que personne. C’est ce que j’aime le plus.

Quel est le plus gros défi auquel tu as fait face ?
Le plus gros défi est d’accepter que ton design n’est pas nécessairement parfait dès le départ ! Faire un bon design demande de la patience, d’être à l’écoute et ouvert à la collaboration. Être honnête, inclusif et réaliste dans tes designs est, selon moi, la meilleure façon de faire face à ce défi.

Quel(s) cursus scolaire(s) doit-on choisir pour faire ce métier ?
Ces jours-ci, les formations sur la création de jeux vidéo sont disponibles à peu près partout et à tous les niveaux. Je recommande de prendre tous les cours possibles sur le sujet et de compléter avec un BAC en lien avec le design et/ou les jeux. De plus, j’encourage aussi à participer à des game jams, qui permettent dans un temps limité, généralement les fins de semaine, de créer un jeu en équipe. Tu ne peux jamais trop apprendre ou étudier sur le sujet !

Quel a été le moment où tu t’es dit « oui je veux travailler dans le jeu vidéo » ? Qui a été ton meilleur modèle / coach à l’époque ?
J’ai toujours su que je voulais travailler dans le domaine des jeux vidéo, mais je ne savais pas quel métier m’intéressait le plus. Quand j’ai participé au concours universitaire d’Ubisoft, j’ai eu la chance d’être mentorée par Bio Jade Adam Granger alors conceptrice de jeu. Elle m’a ouvert les yeux sur le domaine et m’a énormément appris. C’est vraiment à ce moment-là que je me suis dit que j’étais vendue. Elle reste à ce jour mon modèle sur tout ce qui est design.

As-tu un conseil à donner à un jeune qui voudrait aussi faire ce métier ?
Ça semble simple et évident, mais faites des jeux ! C’est important d’apprendre, mais encore plus d’appliquer ses connaissances et de développer sa capacité à travailler en équipe. Si vous n’êtes pas sûr de savoir par où commencer, prenez un jeu existant (exemple : tic-tac-toe) et changez un seul règlement. Vous verrez l’impact ! De plus, essayez de jouer à des jeux en vous mettant dans la peau d’un concepteur de jeu. Demandez-vous à chaque fois : « pourquoi ont-ils décidé de faire cela comme ça ? Quel impact ce règlement a-t-il sur le jeu ? Qu’est-ce que j’aurais fait différemment avec ces besoins en tête ? ».  Il y a aussi des initiatives comme Fusion Jeunesse qui donnent aux jeunes l’opportunité de créer des jeux. Plus vous ferez cela, plus vous serez prêts à rejoindre cette super industrie.

Envie d’en savoir plus sur les opportunités de carrières chez Ubisoft Montréal? Jetez un coup d’oeil à notre section votre carrière!

Menu