Le coup de cœur du Mile End de Isabelle Thiery : la crémerie Kem Coba

Depuis quelques semaines déjà, nous nous sommes (Ré)unis.es pour le quartier, le Mile End. Ayant à cœur l’épanouissement de notre quartier que nous aimons tant, nous encourageons nos employé.es à soutenir les commerçants locaux. Nous avons décidé de mettre en lumière quelques-uns des favoris de nos employés en allant à la rencontre de ces commerçants qui font la fierté du Mile End. 

Premier arrêt : Kem Coba, le coup de cœur d’Isabelle Thiery, comptable depuis 2 ans au studio de Montréal. Le propriétaire de la fameuse crémerie, Vincent Beck, nous attendait tout sourire derrière son comptoir coloré de la rue Fairmount. Nous lui avons demandé de nous raconter l’histoire de son entreprise :  

« Tout a commencé par le plus pur des hasards en 2011 alors que nous voyagions au Québec, ma femme et moi. Aucun de nous deux n’avions d’emploi à l’époque, et nous sommes tombés sur ce commerce à vendre dans le Mile End. Avec mon expérience en pâtisserie et celle de ma femme en tant que chocolatière, nous avons décidé de nous lancer dans cette aventure et de fonder Kem Coba 

C’est drôle, car plusieurs autres commerces de la rue ont vu le jour à peu près en même temps et nous nous sommes tous vu grandir. Nous offrons tous des produits et services diversifiés et de qualité et c’est super d’évoluer dans cette atmosphère de bon voisinage.  

Nous avons vite décidé d’offrir quelque chose que les gens ne trouveraient nulle part ailleurs. Nos produits signatures sont tous inspirés des origines vietnamiennes de ma femme, de nos voyages ou de nos clients.  

Les gens savent qu’ici nous n’offrons pas de saveur traditionnelle. Nos sorbets et nos glaces sortent des sentiers battus et c’est ce qui nous motive semaine après semaine. Feuilles de pandancorrosol, beurre salé, durian, rose, hibiscuslitchi, etc. Nous cherchons à surprendre par l’authenticité des ingrédients qui composent nos produits. Rien ne me fait plus plaisir qu’un client me racontant à quel point ma glace le fait voyager dans son pays d’origine. Après toutes ces années, je suis plus que fier du travail accompli et je me rends compte que le Mile End et Kem Coba se sont mutuellement influencés en encourageant cette culture diversifiée et créative qui fait notre richesse à tous. » 

Cornets en main, nous avons par la suite pris le temps de nous poser sur les bancs arc-en-ciel devant la crémerie pour qu’Isabelle nous parle de son commerce chouchou. 

Raconte-nous la première fois que tu es allé.e chez Kem Coba? 

Je me rappelle la date exacte : c’était le 23 Juin 2018. Je m’en souviens car c’était après un examen au HEC. Nous étions un petit groupe de quatre étudiantes, bien heureuses de terminer la session d’été qui avait été assez intense. Une des filles du groupe, ancienne pâtissière, qui m’impressionnait toujours par son carnet de bonnes adresses en ville, nous a parlé de ce glacier qu’elle considérait comme l’un des meilleurs de Montréal. Par cette chaude journée du mois de juin, il ne nous a pas fallu beaucoup plus d’arguments pour qu’on s’y rende sur le champ. Nous avons pris le bus, sommes descendues dans le Mile End et j’ai enfin pu goûter à ma première crème glacée « Kem CoBaine » : un « twist » amande et griotte. Un pur délice! 

 

 

Pourquoi est-ce l’un de tes commerces préférés dans le quartier?

Il représente les beaux jours de l’année et la promesse de plaisirs gustatifs qui sortent de l’ordinaire. Je trouve la boutique conviviale même s’il y a parfois de belles files d’attente. Comme je suis la seule de mes deux enfants et de mon mari à apprécier autant l’œuvre de maîtres glaciers, le fait d’avoir Kem Coba à deux pas du bureau me rend extrêmement heureuse. Il fait partie de mon jardin secret, bien que je n’y aille pas aussi souvent que ma gourmandise me le dicte. 

Quels sont tes produits chouchous? 

Sans hésitation, la crème glacée molle maison avec ses deux saveurs. J’ai déjà hâte d’y retourner pour essayer celle du moment. Mais honnêtement, tous les parfums sont alléchants. 

Le saviez-vous? Iexiste un compte Twitter qui diffuse en direct le nombre de personnes en file à la crémerie durant les journées les plus achalandéesÇa peut toujours être utile si votre temps est compté et que vous avez le goût d’une petite collation glacé! 

Menu