La tribu d’experts de Far Cry Primal

Nos jeux

Far Cry Primal a haussé la barre. C’est le résultat d’un développement de jeu acharné et intelligent, nourri par l’ingéniosité et l’expertise des membres de l’équipe de Far Cry Primal, une équipe qui a su tendre la main et unir ses forces avec des experts dans des domaines d’étude particuliers.

Tout au long de la production, l’équipe a dû revoir ses suppositions reliées à l’âge de pierre face aux compétences des experts avec lesquels elle travaillait. Énormément de travail a été fait pour s’assurer de répondre aux attentes des joueurs par rapport au cadre de l’âge de pierre, en préservant l’authenticité de l’ère le plus possible.

 

Dr Luc Doyon, anthropologue, Université McGill

D’emblée, un des défis de l’équipe de Far Cry Primal était la création de tribus du mésolithique. Luc Doyon, anthropologue et professeur à l’université McGill spécialisé dans l’âge de pierre, a été un des premiers consultants à donner un coup de main à l’équipe pour façonner les cultures, les habitudes et les croyances de ces tribus.

Lorsque Dr Doyon a partagé ses recherches, idées et anecdotes, l’équipe a découvert un carré de sable historique dans lequel elle pouvait jouer, où elle pourrait définir plus précisément le monde et son histoire.

Ça a aussi permis à l’équipe de déterminer les zones grises où elle pourrait avoir un peu plus de liberté et d’interprétation, particulièrement dans les cas où les restants historiques de l’époque sont plutôt minces, toutes traces organiques étant disparues ; il ne reste que les roches et les os.

Dr Doyon a encouragé les devs. à nourrir leur créativité dans une certaine mesure avec les vêtements, la technologie et les conflits humains – chose faite, mais en gardant toujours un certain réalisme. À titre d’exemple, l’idée des trois tribus qui se confrontent dans Oros est plausible étant donné le territoire abondant où se situe le conflit. Ce type de lutte aurait eu lieu et est réaliste; l’interprétation réside dans le fait que les tribus auraient pris beaucoup plus de temps à s’établir.

« On trouvait ça intéressant de parler de comment des tribus culturellement et technologiquement différentes entreraient en conflit, alors on a un peu triché pour créer un aperçu de l’évolution humaine en Europe, » dit Jean-Sébastien Decant, directeur narratif.

 

Jacques Malaterre, réalisateur

Un autre défi a été de trouver les bons personnages pour prendre place dans l’âge de pierre. C’est dans ce contexte que Jacques Malaterre, réalisateur ayant réalisé quatre films sur la préhistoire, a partagé sa vision et son savoir avec l’équipe.

Jacques a donné plusieurs conseils sur l’approche du casting, du jeu et de la langue d’un tel projet. Il a proposé une approche terre à terre, permettant aux acteurs de se défaire de leurs maniérismes modernes – chose qui a par la suite confirmé la suspicion croissante de l’équipe que la langue deviendrait un défi de taille.

 

Andrew et Brenna Byrd, linguistes, Université du Kentucky

C’est à ce moment que l’équipe de Far Cry Primal s’est tournée vers Andrew et Brenna Byrd, tous deux linguistes à l’Université du Kentucky et spécialistes de l’indo-européen commun, une langue préhistorique considérée la mère de toutes les langues, vivant avant la séparation des branches indo-européennes et indo-iraniennes. Les Byrds et Far Cry Primal ont travaillé ensemble pour transformer l’indo-européen commun en Wenja, entendu dans le jeu.

« Les Byrds nous ont accompagnés tout au long de la conception. Ils nous ont énormément aidé avec le coaching des acteurs, prenant beaucoup de temps pour leur apprendre cette langue si étrange, et pour les rassurer, dit David Footman, Directeur des cinématiques de Far Cry. Le résultat est que les acteurs étaient réellement capables de parler la langue Wenja! Ils pouvaient aller au-delà de la récitation et y porter la bonne émotion, bien rattachée à ces mystérieux mots. »

 

Terry Notary, coordonnateur de cascades et coach en mouvement

Pour davantage renforcer la nature inhabituelle des personnages de Far Cry Primal, l’équipe a recherché des coachs en mouvements qui pourraient suivre l’approche de Jacques Malaterre. Voilà comment elle a rencontré Terry Notary, reconnu pour son travail sur les comportements des créatures des mondes de Marvel, DC et du dernier film Planet of the Apes.

L’approche de Terry combine la méditation, la danse et les arts martiaux avec des sessions d’improvisation.

Avec l’esprit de collaboration typiquement Far Cry Primal, Terry a mis au défi l’équipe sur certains de leurs choix concernant les cultures et les habitudes des tribus. Il a grandement aidé à raffiner les différences entre les tribus. Son influence a aidé à confirmer les trois approches culturelles : les Udams, sont plutôt primitifs avec une approche de face, les Wenjas sont constamment conscients de leurs alentours; et les Izilas vivent en pleine conscience d’eux-mêmes et du monde dans lequel ils vivent.

« La chose la plus impressionnante chez Terry, c’était de l’observer ‘révéler’ les acteurs avec des exercices qui rassemblaient parfois à un apprivoisement, dit David Footman. Le résultat final était des acteurs connectés à leur soi-même, prêts à lâcher prise de leurs maniérismes modernes pour épouser leur personnage Udam, Wenja ou Izila. »

Menu