Comment Ubisoft La Forge contribue à un projet de visualisation des changements climatiques

Dans cette interview Yves Jacquierle directeur exécutif dUbisoft La Forge, parle dun projet récent de visualisation des changements climatiques, en collaboration avec le MILAun centre de recherche en intelligence artificielle à Montréal. Ce projet permettra de sensibiliser la population aux conséquences à venir des changements climatiques avec des projections visuelles générées par des données scientifiques solides.  

Yves Jacquier supervise l’innovation dans les studios de services aux productions à Ubisoft Montréal. Il y a quatre ans, dans un effort de recherche et développement, il a créé Ubisoft La Forge, un espace où des universitaires externes et des membres de l’équipe d’Ubisoft se réunissent pour travailler sur des projets de recherche et de prototypage.  

Début mars, Yves devait participer à la semaine d’apprentissage mobile de l’UNESCO, un événement phare des Nations Unies sur les technologies de l’information et de la communication dans l’éducation. Bien que l’événement de l’UNESCO ait été annulé en raison de l’évolution de la pandémie de COVID-19, le projet va de l’avant et l’ensemble des données produites par Ubisoft La Forge est désormais accessible au public sur GitHub 

L’équipe éditoriale d’Ubisoft Daily a contacté Yves pour en savoir plus sur son rôle chez Ubisoft, le modèle d’Ubisoft La Forge, et comment il a participé au projet de visualisation du changement climatique.  

Ubisoft Daily : tout d’abord, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vous et votre rôle chez Ubisoft?  

Yves Jacquier : j’ai commencé ma carrière en physique des particules au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) et j’ai également travaillé dans l’instrumentation médicale, les télécoms et même en musique. J’ai rejoint Ubisoft Montréal il y a 16 ans, et je suis actuellement à la tête des départements des services de production, qui consistent essentiellement à guider les processus d’innovation dans ces départements. Par exemple, pour produire des données MOCAP, nos pipelines de production doivent être aussi efficaces que possible, mais nous devons également continuer à les explorer et les tester, les intégrer et les améliorer pour être prêts pour de futures productions. Nous pensons toujours à l’avenir, en nous assurant que nous demeurons des chefs de file des technologies de pointe. En conséquence, mes responsabilités ont naturellement évoluées pour aider Ubisoft à s’approprier de nouvelles technologies telles que la télémétrie, la biométrie, le streaming, la capture de performances et bien sûr l’apprentissage machine.  

 

UD: Pouvez-vous décrire la mission de La Forge? 

YJ: La Forge a été créée il y a quatre ans pour accélérer la recherche et le développement chez Ubisoft. C’est un endroit où des chercheurs universitaires externes et des membres de l’équipe d’Ubisoft travaillent ensemble sur des prototypes à fort potentiel qui servent les deux intérêts: pour nous, améliorer nos jeux, pour eux, permettre des publications scientifiques. Nous avons été les premiers dans l’industrie du jeu à développer une telle recette de R&D où les chercheurs ont accès à toutes les technologies d’Ubisoft, y compris les moteurs de jeu, les données, ainsi que l’expertise de nos spécialistes. En échange, nous avons accès et la chance de participer à des recherches universitaires de haut niveau. 

Ubisoft La Forge a été créée comme un espace de conception interdisciplinaire. Et à cause de cela, nous avons découvert que non seulement nous pouvions travailler ensemble pour améliorer nos jeux, tout en créant des connaissances publiques, nous contribuions également à résoudre des problèmes du monde réel. 

 

UD: Ubisoft La Forge a récemment contribué à un projet dirigé par Mila (Institut d’intelligence artificielle de Montréal) autour de la sensibilisation au changement climatique. Pouvez-vous décrire en quoi consiste ce projet? 

YJ: Ce projet est dirigé par Yoshua Bengio, une figure bien connue dans le domaine de l’IA, en particulier pour son travail sur l’apprentissage profondLe projet de visualisation des changements climatiques vise à rendre les changements climatiques plus concrets pour tout le monde en utilisant Google Street View pour générer une version «inondée» de l’adresse d’un individuLe concept : vous inscrivez votre adresse dans le moteur de recherche et si celle-ci est dans une zone inondable, l’application générera une image inondée de votre maison et de la rue où vous vivez en 2050 en utilisant des modèles climatiques scientifiques solides. Vous pouvez le voir comme une machine à voyager dans le temps capable de vous montrer une version précise de votre quartier en 2050. 

UD: Qu’a apporté Ubisoft à ce projet? 

YJ: Pour générer les images, le système d’intelligence artificielle devait être formé en présentant des exemples de scènes inondées et non inondées, jusqu’à ce qu’il puisse généraliser un ensemble de règles qui pourraient l’aider à prédire ce à quoi ressemblent certaines fonctionnalités lorsque le niveau de l’eau monte. 

L’un des problèmes était le manque d’exemples pour former de tels modèles, car heureusement, il n’y a pas beaucoup d’exemples réels de zones non inondées qui ont subi des dommages dus aux inondations au fil des ans. Nous avons utilisé des visuels de la version de la baie de San Francisco dans Watch Dogs 2, générant des versions inondées et non inondées de certains endroits du moteur de jeu pour alimenter plus d’images à l’IA et l’aider à apprendre. 

L’une des questions que nous avions de notre côté était de savoir si les images générées dans le moteur de jeu seraient suffisamment crédibles pour entraîner le modèle d’IA. Ce que nous avons constaté, c’est que lorsque l’IA a appris en utilisant une combinaison d’images réelles et de nos images dans le jeu, elle a produit des résultats trois fois plus crédibles. Cela nous a également permis d’explorer les limites du réalisme dans notre moteur de jeu. 

 

UD: Selon vous, comment ce projet pourrait-il éventuellement être utilisé à des fins éducatives? 

YJ: Nous, les humains, avons un biais cognitif qui rend la prise de décision plus difficile lorsque l‘on s’interroge sur des impacts à plus long terme; ils semblent très abstraits. Par conséquent, si nous voulons éduquer les gens sur les changements climatiques et les sensibiliser à ce qu’ils peuvent faire pour les éviter, nous devons leur montrer des exemples concrets auxquels ils peuvent se rapporter. L’idée avec ce premier projet est de montrer les conséquences des inondations. Éventuellement, la technologie sous-jacente pourrait être utilisée pour générer des simulations impliquant d’autres risques de changements climatiques. 

 

UD: Quelles sont les prochaines étapes de ce projet? 

YJ: La première phase s’est terminée avec la publication de l’ensemble des données sur les inondations simulées, accessible au public sur notre Github. Les chercheurs peuvent utiliser les données que nous avons fournies pour améliorer l’algorithme du projet afin de former de nouvelles IA pour créer des images encore plus crédibles. Pour autant que je sache, c’est la première fois qu’Ubisoft rend ce type de données disponibles en open sourceNous réfléchissons maintenant à d’autres façons de participer et à d’autres types de données que nous pouvons fournir à des initiatives similaires dans l’avenir. 

Quant à l’initiative de visualisation des changements climatiques de Mila, les résultats ne sont pas encore ouverts aux non-participants pour le moment puisqu’ils affinent encore l’IA. Cependant, tout le monde peut participer en envoyant des images de maisons et de rues inondées pour continuer à former leur modèle climatique. Nous avons beaucoup appris sur notre propre technologie en participant à ce projet, j’ai hâte de voir où ils vont l’utiliser ensuite. 

De notre côté, je suis heureux de révéler que nous avons récemment embauché Vahe, l’étudiant avec qui nous avons travaillé, et que nous avons déjà consacré une fraction de son temps à soutenir le projet pour l’année à venir. 

 ***

Vous pouvez en savoir davantage sur les projets et prototypes d’Ubisoft La Forge en visitant leur site Web et en regardant ces présentations UDC disponibles sur la chaîne YouTube de Ubisoft Montréal.  

Menu