Comment être embauché chez Ubisoft

Article original par Apolline Caron-Ottavi, paru sur le site de Espresso-jobs le 18 février 2019. Reproduit avec l’aimable autorisation de l’auteure et de Espresso Jobs.

Dans l’industrie du jeu vidéo, s’il y a une boîte très convoitée, c’est bien Ubisoft. En pleine croissance, l’entreprise compte plus de 3 500 employés à Montréal. Rien qu’en ce moment, il y a plus d’une centaine de postes à combler.

Matthew Wiazowski est Gestionnaire acquisition de talents chez « Ubi » (comme il l’appelle affectueusement), au bureau de Montréal. Il a confié à Espresso Jobs quelques petits détails à savoir pour se démarquer dans la foule des candidats.

 

Quel emploi?

La majorité des postes sont des emplois permanents. Évidemment, il y a une grande panoplie de métiers, d’autant plus que le produit évolue sans cesse (Ubisoft propose d’ailleurs beaucoup de formation continue à ses employés), de même que la façon dont les gens le consomment (le E-Sport est par exemple en plein développement).

Bien cibler l’emploi de ses rêves

1. Trouver la bonne voie

Derrière un jeu vidéo, il y a de nombreuses équipes qui se concentrent chacune sur un aspect. Quelques exemples de champs d’action :

-Les concepteurs;

-Les animateurs et les métiers artistiques;

-La technologie;

-L’expérience utilisateur.

Le monde du jeu vidéo évolue rapidement. Les métiers « classiques » du jeu vidéo sont toujours recherchés : conception de jeu, de niveaux, d’espaces jouables… Mais il y a aussi de nouveaux métiers, liés aux avancées technologiques des jeux. Les métiers sont de plus en plus spécialisés, car les formations sont de plus en plus précises. Il y a ainsi de nombreux types de programmeurs, avec une panoplie de spécialités.

2. Postuler avec précision

Il faut postuler au bon poste, même si ça paraît banal de le dire. Les recruteurs repèrent ceux qui ne cherchent qu’une « porte d’entrée » en postulant à tout et n’importe quoi. Ensuite, il faut bien lire les offres d’emploi, les exigences, les prérequis : Ubisoft travaille beaucoup sur la communication de ses besoins. Autant en profiter!

« Il faut prendre le temps de regarder ce qu’on affiche sur Ubisoft.com. Dans les offres d’emploi, on donne énormément d’informations. La plupart des questions peuvent déjà trouver une réponse comme ça », explique Matthew Wiazowski.

Les métiers les plus recherchés

Les programmeurs représentent un grand bassin d’employés et sont très recherchés. C’est un métier qui demande beaucoup de formation, car la technologie évolue sans cesse. Il y a de nombreuses spécialités au niveau de l’ingénierie des jeux, selon le système qui est développé.

« Dans une équipe qui travaille sur un jeu vidéo, 40 % du staff a une formation en génie logiciel ou informatique », précise le Gestionnaire acquisition talents.

Il y a des besoins notamment dans le domaine des jeux live, ces expériences connectées qui sont toujours en ligne, principalement jouées par plusieurs personnes, et qui nécessitent le maintien et la création de nouveaux contenus.

Les emplois auxquels on ne pense pas toujours

Eh oui. Ubisoft est un petit monde à part entière, et de nombreux métiers existent à côté de ceux qui touchent directement à la création des jeux vidéo.

Matthew Wiazowski en sait quelque chose :

« Il y a aussi beaucoup d’opportunités et de stabilité quand on n’est pas dans la création. Travailler aux ressources humaines, aux finances, aux achats…  On est dans un environnement créatif, on soutient nos collègues qui sont dans la création et qui créent des expériences étonnantes : c’est le fun. C’est ça qui retient les gens chez Ubi, la solidarité, l’esprit d’équipe. »

Formation et expérience

Une formation universitaire

De nombreux cégeps et universités donnent de bonnes formations en jeu vidéo au Québec. Ce n’est pas là le premier critère pour Ubisoft. Par contre, même si tout dépend du métier, notez que l’entreprise s’intéresse en priorité aux candidats qui ont un niveau universitaire.

« On encourage les jeunes à continuer au maximum leur éducation. Le jeu vidéo est une industrie qui permet beaucoup de possibilités, mais c’est un produit complexe. On veut que les candidats aient une bonne formation, solide, qu’ils aient été exposés à du travail d’équipe et à plusieurs concepts », explique Matthew Wiazowski.

L’expérience

L’expérience est bien sûr un élément essentiel du profil du candidat. La peur de ne pas avoir assez d’expérience à mettre de l’avant est fréquente lorsqu’on convoite un emploi.

Pas de panique : il faut surtout montrer de quoi on est capable. Il n’est pas toujours nécessaire de s’être déjà occupé d’exactement les mêmes tâches.

« Il y a beaucoup de possibilités de travailler sur des choses qui sont reliées à ce qu’on fait ici. Ça peut même être des expériences dans d’autres industries : il y a beaucoup de concepts dans le jeu vidéo qui ne sont pas exclusifs au jeu vidéo. On juge avant tout la qualité du travail que la personne est capable de démontrer », poursuit M. Wiazowski.

Bref, à retenir :

1. Ne restez pas les bras croisés

Multipliez les occasions d’exercer votre talent et vos compétences, pour vous entraîner et avoir de quoi montrer aux recruteurs.

2. Comprenez vos forces

De nombreuses expériences sont pertinentes. Ciblez au mieux les compétences requises pour le poste et mettez de l’avant celles qui prouvent que vous travaillez bien.

Quelles qualités séduisent Ubisoft?

Même si les compétences varient selon les différents métiers, il y a des qualités indispensables qui vous permettront de vous démarquer et de répondre à l’esprit d’Ubisoft. Les voici :

Curiosité

Dans les métiers du jeu vidéo, il y a de nombreux problèmes techniques à résoudre, qui sont souvent très intéressants. Il faut souvent plusieurs personnes ou même plusieurs départements pour les résoudre : il faut aimer trouver des solutions novatrices.

Esprit collaboratif

La capacité à travailler en équipe est indispensable. Surtout chez Ubisoft, où il faut travailler dans de grosses équipes. « La collaboration est vraiment importante dans ce qu’on fait », insiste Matthew Wiazowski.

Capacité d’adaptation et ouverture d’esprit

Cet aspect va de pair avec le point précédent. Des décisions doivent souvent être prises, et tout le monde n’est  jamais 100 % d’accord. Il faut être flexible et savoir s’adapter.

Cohérence et intentions

La cohérence d’un parcours et les intentions qui le dirigent sont primordiales. Posez-vous des questions : pourquoi je fais ça? À quoi j’aspire? Quelles étapes franchir pour atteindre mon but? Plus votre démarche aura de la consistance et une finalité, plus vous serez convaincant.

Passion

Même si le recruteur craint que le mot « passion » ne soit un peu galvaudé, il insiste sur le fait que cette qualité est nécessaire! Il faut avoir de l’intérêt et du plaisir dans son métier pour percer. Le recruteur ne juge pas juste les compétences, mais aussi la personnalité du candidat.

Le processus d’embauche

Soigner son portfolio

Pour les métiers artistiques, le portfolio est un élément central de la candidature : production de contenus, vidéos youtube, etc… Deux éléments importants à retenir :

Le style

Il faut tenir compte du style d’Ubisoft et de ses projets : des mondes ouverts qui ont toujours des humains pour personnages, dans un style très réaliste.

Exemple : si on postule pour travailler sur un jeu comme Assassin’s Creed et que l’on présente un portfolio très cartoon, il faut s’attendre à ce que les recruteurs privilégient évidemment un candidat dont le style correspond mieux à la direction artistique du projet.

« On cherche la personne qui va s’intégrer le plus rapidement et qui va être productif le plus rapidement », explique Matthew Wiazowski.

La cohérence

Il faut montrer ses meilleurs travaux. Si un morceau n’est pas cohérent avec la qualité des autres, le candidat risque de se faire interroger sur celui-là : il faut avoir une bonne raison de l’avoir mis là, être capable d’expliquer le contexte, pourquoi on a décidé de le montrer.

« On est souvent jugé sur notre pire travail! Il faut être capable de se défendre, d’avoir de bons arguments », rappelle le recruteur.

Il est aussi important de montrer toutes les étapes d’un travail plutôt de mettre quelque chose d’inachevé dans son portfolio.

Le CV et la lettre de motivation

Dans votre CV, mettez de l’avant les expériences pertinentes en fonction du poste convoité. Et indiquez le lien vers votre portfolio bien en évidence, en haut du CV, avec votre courriel et votre numéro de téléphone.

Pour la lettre de motivation, voici les points à bien respecter :

-Adressez la lettre à la bonne personne! Ça paraît bête, mais soyez attentif.

-Ne faites pas de fautes d’orthographe. La lettre doit être bien écrite, bien présentée.

-Ne faites pas trop long, mais incluez assez de détails correspondant à la description du poste et démontrant en quoi votre expérience est pertinente.

-Personnalisez votre lettre au maximum. « On le sent si c’est la même lettre qui est envoyée à toutes les compagnies », confie Matthew Wiazowski.

Les tests et les entrevues

Les postes techniques requièrent évidemment des tests techniques, qui visent à évaluer les compétences du candidat.

Ensuite, tous ceux qui ont passé les tests ou l’évaluation du portfolio vont passer une ou deux entrevues pour un poste. Et même plus si leur profil a su piquer la curiosité de plusieurs équipes! Quelques conseils sur ce qu’il faut mettre de l’avant, en plus des qualités de base :

Faites part de vos ambitions

Montrez que vous êtes capable de vous projeter dans le futur. Là encore, la cohérence permet de se démarquer. Quelqu’un qui est capable d’expliquer d’où il vient, pourquoi il a fait telle et telle chose et où il veut aller saura retenir l’attention des recruteurs.

Montrez ce que vous pouvez apporter

Faites preuve d’inspiration : n’hésitez pas à faire part de vos idées. Même s’il ne s’agit pas de tout révolutionner, un candidat qui parle par exemple de ce qui pourrait être amélioré dans un système qui existe déjà saura piquer la curiosité.

Matthew Wiazowski résume : « Dans une bonne entrevue, le candidat va comprendre pourquoi on lui pose certaines questions et ça va mener à une discussion très riche, où on voit une capacité de réflexion, une capacité à voir the bigger picture ».

 

Pour consulter les offres d’emplois d’Ubisoft Montréal, c’est par ici!

Menu